Posts tagged with Migrant.E.S

vendredi, 21 octobre 2022
Octobre 2022: Expulsions d'Algérie vers le Niger continuent – assistance aux expulsé.e.s par le tricycle d’Alarme Phone Sahara

Entre le 8 et le 21 Octobre 2022, au moins 1964 personnes de divers pays ont été expulsé.e.s d’Algérie au Niger. Le nombre de personnes expulsé.e.s depuis début 2022 monte alors à au moins 19069.

L’équippe d’Alarme Phone Sahara d’Assamaka s’est rendue au « Point Zéro » avec son tricycle pour assistér aux expulsé.e.s, surtout aux personnes malades, blessées et affaiblies, à se déplacer jusqu’au village d’Assamaka.

lundi, 19 septembre 2022
Plus d’expulsions massives d’Algérie au Niger en Août et Septembre 2022

Pendant les mois d’Août et Septembre 2022, au moins 4747 personnes ont été expulsé.e.s d'Algérie au Niger selon les lanceurs d'alerte d'Alarme Phone Sahara à Assamaka, frontière algéro-nigérienne. Le nombre de personnes expulsé.e.s depuis début 2022 monte alors à au moins 17105.

lundi, 19 septembre 2022
"C'est trop dur, on a envie de rentrer" : au Niger, des Sénégalais dénoncent l'attente difficile de leur rapatriement

Article sur "Info Migrants" sur la manifestation des migrant.e.s sénégalai.e.s à Agadez le 19 septembre contre la façon dont l'OIM a traité leur soi-disant "retour volontaire", les laissant attendre pendant des mois dans des conditions précaires et retardant à plusieurs reprises leur départ.

jeudi, 22 septembre 2022
Niger: Migrant.e.s sénégalais.e.s prennent la route pour marcher d’Agadez vers Niamey et réclament leur retour au Sénégal

Lundi le 19 Septembre 2022, un group de plus que 100 migrant.e.s sénégalais.e.s enregistré.e.s au camp de transit de l’OIM à Agadez ont commencé à marcher d’Agadez vers Niamey sur la route Agadez-Tahoua. Ils protestaient contre la gestion de leur situation par l’OIM et réclamaient leur retour au Sénégal après des mois d’attente et de blocage.

 

 

dimanche, 28 août 2022
Niger: Protestations de migrant.e.s dans les camps de l’OIM à Agadez et Arlit

Les jours de 27 et 28 Août 2022, des protestations de migrant.e.s de différentes nationnalités, beaucoup d’entre eux expulsé.e.s d’Algérie, ont eu lieu dans les camps de transit de l’OIM à Agadez et Arlit (10km de la ville d’Arlit) au Niger.

samedi, 27 août 2022
OIM au Niger: Critique de graves insuffisances dans la prise en charge de personnes bloqué.e.s au Niger

A Agadez et dans d’autres villes au Niger, des milliers de personnes bloquées en route de migrations souffrent pendant que les grandes organisations internationales n’arrivent pas à répondre à leurs besoins essentiels.

mardi, 22 mars 2022
Mars 2022: Arrivée d'autres convois d'expulsion. Situation précaire à Assamaka et dans les villes du Niger

Les 20 et 22 mars 2022, au moins 1693 personnes ont été expulsées d'Algérie vers le Niger. Les équipes d'Alarme Phone Sahara rapportent une situation précaire à Assamaka et dans les villes du nord du Niger pour des milliers d'expulsé.e.és qui ne sont pas ou pas suffisamment pris en charge dans les camps de l'OIM.

jeudi, 10 mars 2022
Janvier au Mars 2022: Expulsions massives d'Algérie et de la Libye au Niger

L'année 2022 a commencé par des convois d'expulsion à grande échelle de l'Algérie et de la Libye vers le Niger, accompagnés de violations systématiques des droits et de la dignité des personnes concernées.

lundi, 17 janvier 2022
Décembre 2021: Au moins un homme soudanais décédé parmi 3269 personnes expulsées d'Algérie au Niger en décembre 2021

The year 2021 ends with the tragic death of a Sudanese citizen deported from Algeria who died at "point zero" in the desert area of the Algerian-Nigerian border near the town of Assamaka. During the whole of 2021, at least 25396 people were deported from Algeria to Niger.

dimanche, 21 novembre 2021
Novembre 2021: Au moins 2286 personnes expulsées d'Algérie vers le Niger dans quatre convois d'expulsion

Les expulsions massives régulières de l'Algérie vers le Niger se poursuivent sans pitié. Avec au moins 1040 personnes expulsées dans un grand convoi d'expulsion non officiel le 12 Novembre, au moins 456 personnes expulsées dans un convoi officiel le 14 Novembre, au moins 100 personnes expulsées dans un convoi non officiel le 19 Novembre et au moins 690 personnes expulsées dans un convoi officiel le 21 Novembre le nombre de personnes expulsées depuis le début de l'année 2021 s'élève à au moins 22127 personnes.

En même temps, des personnes expulsées qui ne sont pas des citoyen.ne.s nigérien.ne.s rapportent de subir des harcèlements et des amendes de la part de la police du Niger parce qu'ils et elles n'ont pas un permis de séjour au Niger.